="http://www.w3.org/2000/svg" viewBox="0 0 512 512">

24 Embouts des lampes à photopolymériser dentaire led

Avec un temps de travail quasi illimité et des apports successifs de couches de matériaux de teintes et d’opacités différentes, la photopolymérisation a permis au praticien de réaliser des restaurations fonctionnelles mais aussi esthétiques.

Grâce aussi aux progrès des systèmes adhésifs et des résines composites, la lampe à polymériser fait partie actuellement du matériel indispensable d’un cabinet dentaire [1, 2]. Le principal objectif d’une lampe à polymériser est de lancer puis d’accompagner la réaction de prise des matériaux composites dans les
meilleures conditions possibles. Mais, il existe aussi d’autres objectifs :
• lampe pouvant être utilisée pour tous les matériaux composites, céramiques et esthétiques ;
• lampe programmable (différents modes d’irradiation lumineuse);
• lampe fiable et sûre ;
• lampe facile d’utilisation et de conception simple ;
• lampe facile d’entretien et de stérilisation.

Ce que recherchent les praticiens, c’est une lampe à polymériser fiable et surtout d’utilisation facile. Le clinicien peut s’appuyer aujourd’hui sur la technologie LED de seconde génération qui est performante, fiable, adaptable à la pratique quotidienne et d’un coût raisonnable. Petit à petit, les lampes LED prennent la place des lampes halogènes, même si ces dernières ont montré de très bons résultats et restent encore d’actualité lorsque les règles strictes d’utilisation sont respectées.

En dentisterie, nous rencontrons traditionnellement deux types de fibres optiques : les fibres ayant pour fonction de transmettre des images en les déformant le moins possible, et les fibres qui ont pour fonction de transmettre la lumière en préservant la puissance de la source émettrice. Il existe enfin certaines fibres ayant des fonctions particulières comme les fibres constitutives des tenons radiculaires ou autres formes de renforcement de composites.

Pour transmettre la lumière de l’ampoule aux matériaux composites et esthétiques, des guides optiques sont donc nécessaires. Les anciennes lampes à polymériser utilisaient de longs cordons de fibres optiques. Souvent, ces cordons subissaient des cassures plus ou moins nombreuses des fibres,entraînant une baisse plus ou moins importante de l’intensité de la lumière émise et une polymérisation incomplète des matériaux composites et adhésifs. Les lampes actuelles utilisent des embouts rigides de différentes formes et conceptions qui sont plus solides, mais qui peuvent subir des dégradations lors de chocs violents et de stérilisations inadaptées.

plus d’infos : http://www.dentaltools.fr/

License

Embouts des lampes à photopolymériser dentaire led Copyright © by missing324. All Rights Reserved.

Feedback/Errata

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *